Appel à candidature : Résidence Céramique/Art Contemporain, PAHLM

pahlm-2022-ceramique

Les projets proposés auront à voir avec la céramique ou de façon plus large avec la terre, l’eau, l’air, le feu et les actions physico-chimiques de ces éléments entre eux.

Contexte
Martres Tolosane est située à 60 km au sud de Toulouse en bord de Garonne, proche du site de La villa gallo-romaine de Chiragan et de la Fontaine de Saint Vidian.
Depuis bientôt 3 siècles des Faïenciers sont installés à Martres, cité d’art et d’histoire. Martres-Tolosane est riche d’un patrimoine architectural, artisanal et culturel. Aujourd’hui, la « Cité artiste », cherche à se réinventer en s’ouvrant sur d’autres pratiques culturelles avec la récente installation de l’Association « Les amis du verbe », promue par Dick Annegarn et la construction d’Angonia, espace culturel et salle de spectacle.
Sur cette commune se trouve aussi la cimenterie Lafarge.
Le Canal St Martory, la Garonne et l’autoroute A64, bordent aussi ce village paisible.
Les rapports dialectiques entre artisanat et industrie, tradition et modernité, trouvent, dans cette vallée de la Garonne et ce village en particulier, un terrain expérimental riche et exemplaire des territoires ruraux, entre adaptation au monde contemporain et sauvegarde de valeurs régionales et des traditions locales. La synthèse pourrait être alors l’innovation à partir de savoirs ancestraux ou la création de nouvelles formes et produits au service des savoirs faire traditionnels. Les artistes contemporain pourraient aussi soumettre de nouveaux paradigmes.
Rejoindre la métropole toulousaine ou travailler au pays ? Un développement durable des territoires pourrait tenir au développement de nouvelles activités, de nouvelles formes, de nouvelles actions.
Ainsi, les cultures réconciliées pourrait être un facteur d’harmonie et contribuer au vivre ensemble.

Projet artistique
Il s’agira pour l’artiste d’interroger ce contexte touristique, historique, industriel, artisanal, géographique, culturel, humain, de s’en inspirer, de se l’approprier, d’aller à la rencontre du territoire. Le projet pourra être éventuellement participatif ou collaboratif.
L’artiste pourra associer des artisans d’art locaux et travailler en regard de la collection municipale de céramiques et d’objets de l’histoire locale, exposés au musée de la céramique et centre d’interprétation du patrimoine, pour un dialogue fécond.
L’artiste devra avoir eu des expériences fortes autour de la pratique de la céramique, avoir expérimenté de multiples formes et techniques, disruptives ou non conventionnelle et proposer un projet généreux, axé sur la production.

Restitution
Pour prolonger cette résidence, il sera demandé à l’artiste de participer à une exposition collective dans plusieurs lieux du territoire, Médiathèque du Fousseret, Garage Portet (voir édition précédente sur le site de PAHLM), galerie du Lycée Martin Malvy, et au musée de la céramique, centre d’interprétation du patrimoine local, situé au cœur du village et mis à disposition par la Mairie de Martres Tolosane. Un moment fort autour du travail de l’artiste sera attendu lors du Salon des Arts et du Feu clôturant la résidence. Il y bénéficiera d’un stand d’exposition.
L’exposition proposera le travail de l’artiste en résidence, de récents diplômés de l’ESAD de Tarbes, d’artistes invités et d’œuvres du FRAC Occitanie ou d’autres collections publiques ou privées.
Une trace du travail de l’artiste devra rester sur le territoire et une œuvre de l’artiste sera achetée par la municipalité.
Cette résidence sera aussi l’occasion d’une collaboration avec le Lycée Martin Malvy à Cazères et sa section professionnelle céramique, tournage et décor, qui pourra mettre ses fours et ses locaux à disposition.
Des projets d’ateliers seront conçus avec l’école primaire de Martres et avec le Lycée Martin Malvy.

La capacité à aller aux frontières des pratiques de la céramique ou pour les artistes plasticiens d’aller puiser dans la culture de l’artisanat sera indispensable.
Certains savoirs faire comme le four papier, le four bouteille, le transfert, le raku, ou tout autre technique parallèle, exhumée, contemporaine et innovante seront nécessaires.

  • Public : Céramiste
  • Gain : 2.500 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.