Oeuvres de Jérémie Setton

Découvert aux ateliers Buisson à Marseille en Août 2016 l’artiste Jérémie Setton est un visiteur/faiseur/joueur dont le terrain de prédilection est l’image photographique, le dessin, le volume et la lumière.

Véritable illusionniste, il détourne nos perceptions.

Jérémie Setton ne donne pas à voir dans ses œuvres mais plutôt à entre percevoir.

Il jongle subtilement avec l’absence qu’il révèle omniprésente et la mise en présence de l’effacement voire la disparition, le vide.

Travail sur la mémoire, le temps, l’histoire, l’espace, cet artiste est un constructeur de dessin qu’il commence à l’envers.

Il ne part pas de la feuille blanche où le geste, le trait viennent s’inscrire mais de la projection sur mur d’images qu’il efface peu à peu de par son dessin.

Il ôte les contrastes, reprend au fusain, cherche les gris, les contours pour que la photographie initiale d’un portrait de famille ou d’un paysage, se mue en une sorte de monochrome où ses intentions se révèlent par le biais lumineux d’un vidéo projecteur.

Nous visiteurs devenons ainsi acteur de son œuvre.

Oeuvres de Jérémie Setton

En effet, nous sommes contraints pour apercevoir ce qui est entrain de se jouer en surface, de pénétrer le champ lumineux de ses installations.

Nous faisons partis à cet instant précis de l’œuvre tel un révélateur.

L’image projetée (la photographie) nous vêtit en partie et notre ombre sur le mur interagit sur le dessin du coup notre regard en est troublé car l’œuvre ne cesse de se faire et défaire selon nos mouvements.

Tout devient visible et invisible.

Oeuvres de Jérémie Setton

Le temps révolu de la photographie est remis à l’ordre du jour par Jérémie Setton. Le « ça a été » devient « c’est autrement » du passé au présent il projette des lectures différentes selon nos interactions aléatoires avec l’image.

Juxtapositions, formes hybrides, ombres et lumières, traits au fusain, surfaces planes et/ou volumes la proposition artistique de Jérémie Setton est un incroyable labyrinthe contrasté où le visiteur se laisse happer.

Site de l’artiste : www.jeremiesetton.com