De l’audace pour cet été : voilà ce que nous avons à vous dire !

Expos, rencontres de l’été en attendant la rentrée détonante des galeries, des salons, des foires et des grands évènements à venir.
Audace pour un été riche et une vie culturelle active et surprenante.
Allez petit tour d’horizon en dehors des plages, apéros et aitres festivités estivales.

A voir sans modération.
A Lyon ne pas laisser passer l’exposition de Vincent Broquaire à la fondation Bullukian CAVE STUDIES, VINCENT BROQUAIRE.
La Fondation Bullukian accueille jusqu'au 30 juillet un solo show de l’artiste Vincent Broquaire. Le travail de Vincent Broquaire se développe autour de dessins, films d’animations, sites internet, installations vidéo et livres. Il est représenté par la Xpogallery, Paris.
Dans cette exposition, les paysages et grottes apparaissent comme des artifices créés par l’homme. L’exposition fait résonner l’allégorie de la caverne de Platon, qui entre en confrontation avec notre ère, où le numérique apparaît comme un monde entrelacé au nôtre, à la fois invisible et omniprésent, offrant une autre perception de la réalité.
Cave Studies propose une dérive dans plusieurs visions et instantanés autour de notre perception de la nature et de la réalité à l’ère d’internet et du tout numérique. L’exposition est également une métaphore de la recherche artistique et de l’exploration du dessin, un voyage intérieur. Les dessins se développent selon plusieurs techniques et axes, comme une évolution, comportant plusieurs ambiances et étapes. L’ensemble fait également référence à une étude scientifique, un inventaire.
Commissariat : Fanny Robin.
A découvrir jusqu’au 30 juillet 2016.

Partons sur Paris !
Paula Modersohn-Becker
L’intensité d’un regard jusqu’au 21 Aout !
Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente la première monographie de Paula Modersohn-Becker (1876-1907) en France. Bien que méconnue du public français, elle est aujourd’hui une figure majeure de l’art moderne. Malgré sa courte carrière artistique réduite à seulement une dizaine d’années, l’artiste nous transmet une œuvre extrêmement riche que l’exposition retrace à travers une centaine de peintures et dessins. Des extraits de lettres et de journaux intimes viennent enrichir le parcours et permettent ainsi de comprendre combien son art et sa vie personnelle furent intimement liés.

Ensuite passons par le Centre Pompidou qui consacre à Louis Stettner, le talentueux photographe américain du 20e siècle, une exposition ouverte à tous jusqu’au 12 septembre 2016. On y retrouve alors de nombreuses photographies témoignant de la société du XXe siècle, en France comme aux Etats-Unis.
Pour cette exposition consacrée à Louis Stettner, le Centre Pompidou met en avant les épreuves vintages que le photographe a donnés à l'établissement et revient sur plus de 80 ans de création photographique.

Petit détour par l’Abbaye de Maubuisson – site d’art contemporain du Conseil général du Val d’Oise – présente "l'Abbaye fleurie" exposition personnelle de Régis Perray, jusqu'au 18 septembre 2016. Présent sur la scène de l’art contemporain depuis plus de quinze ans, Régis Perray (né en 1970 à Nantes) a toujours aimé travailler la question des lieux. Sa pratique de l’in situ fait désormais référence. Ces pièces, pour la plupart inédites et pensées pour les espaces de Maubuisson, sont aussi un écho à l’histoire et à la matérialité de ce lieu. Maubuisson représente pour lui un territoire de recherche et d’expériences physiques. Il explore des gestuelles précises, adaptées aux lieux, aux matériaux, aux objets, pour en extraire des fragments d’histoires. L’abbaye de Maubuisson est soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Île-de-France.
http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Ile-de-France/GRAND-ANGLE/l-Abbaye-fleurie-exposition-personnelle-de-Regis-Perray-a-l-abbaye-de-Maubuisson

Pour la rentrée voici quelques expos que nous attendons avec impatience !

Le Musée d'art moderne de la ville de Paris où vous découvrirez une grande exposition monographique au peintre Bernard Buffet (1928-1999), du 14 octobre 2016 au 26 février 2017. À travers une centaine d'œuvres, les traits secs et noirs de cet artiste controversé seront explorés selon les différents thèmes qu'il a abordés.
On repère de loin une toile signée par Bernard Buffet. Sa manière de peindre, caractéristique, est constituée de sévères traits noirs qui brossent avec brutalité des personnages au teint blême et dessinent des paysages quasi-schématiques. Il peint comme d'autres combattraient, rapide, vif. Mais sa peinture est également mélancolique, sombre, grise comme un ciel d'automne.

Bernard Buffet a exploré de nombreux thèmes, qui reviennent dans son œuvre comme des obsessions : les clowns bien sûr, mais aussi des scènes religieuses et mythologiques, des références littéraires. Au fil des toiles, un univers se révèle, un goût pour le monumental et pour l'histoire de l'art, qu'il visite et revisite à l'envi : Le Sommeil d'après Courbet et La Leçon d'anatomie d'après Rembrandt seront notamment présentés, ainsi que sa série consacrée aux Memento mori médiévaux.
Et bien sûr à venir aussi Carl Andre !

Le Musée d'art moderne de la ville de Paris consacre une belle exposition rétrospective à l'artiste américain Carl Andre (né en 1935). Ce fou de géométrie, dont les œuvres ultra-minimalistes déroutent bien souvent les spectateurs des musées, sera ici étudié à travers ses œuvres monumentales, ses photographies et ses poèmes. Une expo indispensable, à voir du 18 octobre 2016 au 12 février 2017.
Elles vous ont sûrement déjà surpris : les oeuvres de Carl Andre sont si minimalistes qu'on serait presque tenté de s'asseoir sur ses cubes, ou de marcher sur ses plaques métalliques, posées sur le sol comme un simple carrelage. Ce copain de Donald Judd et Robert Morris n'est pas là pour raconter sa vie ni même exprimer un sentiment quelconque : avec ses deux compères, il fût l'un des théoriciens du minimalisme et lui en a donné les formes les plus austères.
Des cubes donc, empilés parfois, des carreaux alignés, des volumes savamment organisés en ligne : géométrique, extrêmement précis, froid et conceptuel, l'art de Carl Andre se savoure avec étonnement. Car c'est là tout le sel de son œuvre, la surprise. Il ne s'agit pas de réagir face à ses œuvres comme on réagirait face à une peinture, s'émerveillant d'un trait ou d'une couleur. Ici, l'art s'invite dans le réel non comme un objet décoratif mais bel et bien comme un élément constitutif de la vie, qui fait réagir le spectateur et interagit avec l'espace dans lequel il est exposé.

Nous vous souhaitons un beau mois de juillet entre travail plaisir et vacances profitez bien !

L'EDITO DU MOIS 

edito Octobre 2019

 Les derniers mois de 2019 sont consacrés à la mise en œuvre de plusieurs projets et nouvelles rubriques. En effet dans un premier temps la refonte de notre portail d’informations tant sur le fond que sur la forme. Ensuite viendra le temps de l’écriture pour de nouvelles rubriques consacrées aux documentaires et longs métrages.

Puis le temps du livre. Chaque mois un auteur sera mis en lumière sur notre page d’accueil. Un livre, une lecture, une rencontre, un évènement sera annoncé en collaboration avec une librairie sur Paris. 

Nous vous en dirons plus très prochainement.

Lire la suite...

alternatif-art est un portail d'informations pour les artistes. Fondé en 2007 par Julie Perin et Christophe Cochart.

AGENDA

09
Déc
Concorde Art Galery

09
Déc
Centre Culturel Coréen
-
Paris 75008

10
Déc
Galerie Laurent Godin