Les derniers résultats des importantes ventes aux enchères d'art d'Afrique, d'Océanie et d'Amérique du Nord de ce mois de juin à Paris montrent des prix maintenus à de très hauts niveaux pour des pièces exceptionnelles, le plus souvent accompagnées d'un pedigree montrant un passage dans des collections prestigieuses (références qui ne suffisent pas toujours), voire en forte progression pour certains styles d'Afrique, et des taux d'invendus non négligeables.

Chez Sotheby's, le 18 juin, 4,35 millions d'euros engagés pour acquérir une exceptionnelle statue Fang Mabea (Cameroun) ont marqué un record mondial pour une statue Fang vendue aux enchères.

Avec une estimation de 2,5/3,5 millions d'euros pour une œuvre aussi célèbre, ce prix extrêmement élevé pour une œuvre d'art africain vendue aux enchères était un peu attendu.

Considérée comme un chef-d'œuvre absolu, cette statue a successivement résidée chez Félix Fénéon (1861-1944) et Jacques Kerchache (1942-2001).

Son image a notamment été diffusée à travers la couverture de L'Art Africain (Kerchache, Paudrat, Stéphan, éditions Mazenod, 1988), ouvrage de référence dans ce domaine.

La suite sur artwithoutskin.com...