Exposition : Vestiges suspendus, Antonio Zuluaga

Vernissage le 18 octobre à partir de 18h

Antonio Zuluaga questionne la notion de l’esthétique de la ruine et de quelle manière celle-ci peut faire écho dans notre modernité. En usant de ces motifs (vestiges, fragments, ruines, monuments...) Antonio nous propose une réflexion qui va au delà d’un discours unique sur ce qui nous est donné à voir.

Dans son travail règne une sensation de calme et de silence. Les photographies baignent dans une lumière particulière sans qu’aucune silhouette humaine ne vienne en perturber la perception.

Denis Brun, Monaco, Exposition

Texte de Denis Brun

Pour cette exposition personnelle à la Galerie 222, j’ai choisi de présenter des peintures sur papier et un dessin à l’encre de Chine sur papier, produits entre 2009 et 2017. Ils seront accompagnés par des céramiques, réalisées au Logoscope (Monaco) et à l’Atelier Tarente (Marseille).

J’aimerais proposer un voyage temporel et formel assez large, influencé par : le fun-tragique, l’onirisme, et l’animisme-friendly.
Mon environnement proche et mes rituels de vie au quotidien sont à l’origine de ces productions.

3904497 01 AFFICHE A3 THIERRY CARRIER 01Série de représentations dépouillées de chambres d’hôtels, où règne une présence dans le silence. Se plonger dans ces espaces à la lumière feutrée, dans une atmosphère chargée de passé, c’est faire l’expérience de la perte, de l’abandon...Subsistent quelques traces et la mémoire.

Thierry Carrier nous livre dans ses peintures la force d’une immobilité qui semble suspendre le temps, l’espace d’un instant : Une permanence dans l’éphémère.Tout comme la lumière d’un passé qui n’est plus, et qui pourtant nous
éclaire dans l’obscurité.

Plus d'infos dans notre agenda...

Sous-catégories