Exposition : Siècle, la Tannerie

Pour sa quinzième exposition la Tannerie propose de faire une pause dans le flux incessant d’informations que produisent nos sociétés modernes, de faire contrepoint aux injonctions souvent contradictoires dont nous sommes les spectateurs ou les cibles.

SIECLE invite au ralentissement, au ré-apprivoisement d’un rythme ou d’une pulsation qui nous serait propre, à prendre le temps, à le retrouver, à en ré-apprécier la saveur si particulière, à se le réapproprier, en excluant les notions de précipitation, d’impératif ou d’urgence.

Le mot « siècle », intitulé de notre exposition, ne définit pas la période de cent ans que nous connaissons tous, mais désigne étymologiquement la temporalité de la vie en contraste avec le temps céleste et éternel qu’est celui de la mort.

SIÈCLE met en lumière des artistes contemporains dont la durée est l’enjeu et le matériau principal de leurs recherches : temporalité du regard, temporalité de la matière, ou temporalité organique de l’artiste. Notre exposition dévoile une toute petite partie du foisonnement créatif dont ils font preuve quand ils interrogent la chronologie, la périodicité, le séquençage, la permanence, le rythme ou même l’érosion.

La suite dans l'agenda d'alternatif-art.com...

Première Ligne 2«Première Ligne» amène au-devant des cabanes une réflexion autour de l’art contemporain. Il se pense et se partage dans une cabane privée, au sein d’un espace publique. C’est avant tout une proposition, une invitation à faire une incartade. Au lieu d’aller directement de la mer au glacier, ou inversement, les passants sont conviés à prendre part aux discussions et à regarder les pièces réalisées.

La cabane est ouverte, gratuitement durant  vingt jours. L’idée est d’offrir une possibilité d’échanger avec les artistes en train de travailler et les commissaires d’exposition.

Une cabane de plage, en première ligne du front de mer de la plage du Havre, ouvre ses portes et se transforme en atelier de création, réflexion, boîte à idées, support pour échanger, débattre, exposer, diffuser.

Suite dans l'agenda...

Exposition PAONL’homophonie entre le bruit de l’arme destructrice et l’animal symbole d’immortalité (au Moyen-Âge en Occident) et d’incorruptibilité de l’âme et de dualité psychique de l’homme (au Moyen-Orient) a servi de base aux recherches de l’artiste.

Elle y représente ainsi sur la même toile des images d’exécutions (dont le flux sur les écrans est devenu si abondant et presque « banal » aujourd’hui) et du sublime oiseau, ce dernier étant traité notamment comme un motif de tapisserie.

Le raffinement esthétique côtoie donc ici le plus cruel de nos actes, comme pour rappeler à nos consciences l’équilibre précaire de notre existence.

Plus d'infos sur cette exposition dans l'agenda...

ridha dhib « Hor-I-zons » est une performance marchée de 3000 km environ prévue pour le 2 mai 2019. Elle est pensée par l’artiste Ridha Dhib comme l’incarnation d’un trait d’union reliant Paris à la Tunisie via l’Italie. Dans « franco-tunisien » il y a un trait d’union. Cette performance est l'expression métaphorique de ce « trait » qui relie... 

Muni de son smartphone, l’artiste « déplie » sa ligne d'« Hor-I-zons » sur 106 étapes. À chaque étape et à l'aide d’une application boussole en réalité augmentée pointant vers la ville de Sousse, il prend une photo de l'horizon ciblé. Il envoie aussitôt l’image à l'Institut français de Tunisie sous forme de carte postale, et cela grâce à une autre application qui prendra en charge quotidiennement l’impression et la distribution des cartes. Elles seront exposées au fur à mesure des envois. C’est cette série d’images qui finira par former sa ligne d'« Hor-I-zons ».

Week-end de l'art contemporain au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA

Du 5 au 7 juillet, exposition, projections, rencontre et conversation, performance, tout est là pour profiter pleinement du premier week-end de l'été.

Les événements sont gratuits, sur présentation du ticket de l'exposition "Il est une fois dans l'Ouest" (1€ minimum)

Plus d'infos dans l'agenda...

Exposition : Martin MONCHICOURT, "Les cloches"Le kiosque du square des Batignolles accueille un sujet : l’oranger. L’architecture de cet édifice créé une enveloppe de protection autour de l’arbre. Il est hors d’atteinte.

Martin Monchicourt installe des couches successives intérieurs qui augmentent et confirment cette dimension préservatrice, monopolisant et remplissant l’espace restant. A la manière des matriochkas, elles sont homothétiques de la forme du kiosque. Les ossatures, faites de tasseaux filaires, dessinent le motif de la construction d’acier et de verre. Les éléments sont assemblés de façon basique, ils révèlent une structure éphémère, en devenir.

Plus d'infos dans l'agenda...

Exposition : NordEugène Leroy, Marc Ronet, Raphaëlle Pia, Michel Trehet, Christoff Debusschere, Jean-Pierre Schneider, Jean-François Deroubaix, Manoël Pillard, Jean-Paul Probani, Marie-Jeanne Caprasse, Julie Dalmon, Chimène Denneulin, Jason Gardner, Agathe Herry, Brigitte Masquelier, Maël Nozahic, Muriel Patarroni, Assunta Genovesio, Marc Lathuilliere.

Avec un programme de films courts réalisés par les étudiants de l’école d’architecture de la Villette (ENSAPLV)

Un évènement organisé en collaboration avec Laurent Quénéhen, commissaire d’exposition.

L'école Flamande, Rembrandt, Corot, Van Gogh ou plus récemment Nicolas de Staël ont imprimé notre rétine de cette lumière si particulière. Comment peut-on rendre visuellement un territoire dans ses spécificités géographiques et culturelles ? Le Nord c'est aussi un esprit, un concept incertain et mouvant. Voyage dans l'imaginaire d'artistes contemporains inspirés par le Nord. Peintures, dessins, photographies, vidéos et courts-métrages sont au programme de cette exposition.

Plus d'infos dans l'agenda...

Exposition : Morgane Tschiember HONEY, HONEY !Pour Morgane Tschiember, chaque exposition est une nouvelle promenade. L’occasion d’établir un nouveau dialogue entre matières et matériaux, de déambuler et de se laisser happer par différents supports et médiums. « Au loin, on entend des sons, puis de nouveaux sons, comme s’ils avaient fusionné », confie l’artiste.

HONEY, HONEY!, comme une douce incantation, interpelle le visiteur : une invitation sucrée et intime à effectuer un parcours sensible, à explorer les mutations des formes et des matières. C’est le printemps, les bourgeons s’ouvrent, les abeilles (celles qui restent...) sont de retour. HONEY, HONEY! fait résonner nature et culture, art et artisanat, dans des réalisations qui subliment les trésors et chefs-d’oeuvre en péril que sont les petites ouvrières du miel et leur production.

CHOUROUK HRIECH Chaque temps en efface-t’il vraiment un autre ?Le travail de Chourouk Hriech se construit à partir du ressenti des paysages qu'elle traverse, urbains ou ruraux, bucoliques ou industriels. C’est une relation constante à l’architecture qu’elle met en scène dans ses dessins mais aussi aux personnes qui traversent ces paysages.

C’est cette expérience singulière qui nous a intéressés dans le travail de Chourouk. Lors de ses premières visites, l’artiste se réjouit de la lumière de Nice qui se joue des contrastes, où le blanc des façades est éblouissant, des petits riens qui seront des points de départ. Elle repère des motifs qu'elle empruntera sans doute, pour des clins d'œil.

Exposition de l'ensemble des dernières oeuvres de Bettina Eberhaerd

Exposition de l'ensemble des dernières oeuvres de Bettina Eberhaerd présentées à l'Espace des Arts au Boulou en Pyrénées Orientales.

Site de l'artiste : http://www.bettinaeberhaerd.fr 

Du jeudi 9 mai 2019 au mercredi 26 juin 2019

Plus d'infos dans l'agenda de l'art contemporain...

Sous-catégories