L'homme perdu, Christine CélarierL'homme perdu de Christine Célarier sera en vente lors de l'exposition Comment dire ... Le dessin.

Ce roman au travers de scènes du quotidien anodines nous dévoile l'histoire d'un homme qui de part des gestes simples et journaliers dans son espace d'habitation dialogue avec sa mémoire et la fonctionnalité des objets qui l'entourent.
Christine Célarier est à la fois observatrice et témoin de ce qui arrive à cet homme et le retranscrit avec une grande douceur, drôlerie par moment et beaucoup d'émotion.

C'est dans l'intimité de son chez lui et les secrets de son esprit que nous pénétrons à pas de velours dans ce récit du passé au présent déjà révolu.

 

 Extrait :

"(Présent)

Un peu de poudre s'échappe de la cuillère bombée et tombe en pluie sur le plan de travail. C'est beau cette chute légère et noire de particules odorantes.
Perte de substance...Perte de sens.
Que fait-il ici ? Là c'est la cuisine, oui, sa main gauche prend appui sur la table à côté. Poser la cuillère. S'asseoir et tenter de réfléchir. Il sait qu'il veut se faire un café. L'objet noir devant lui... ah oui... est une cafetière. Bien ! C'est mieux. Il regarde l'objet et tente de se rappeler le mode d'emploi.
De l'eau, il faut de l'eau. Il prend le pot... Il sait que cela s'appelle une cafetière mais ne sait pas ce qu'est une cafetière. Normalement il y a une relation entre le pot d'eau et la cafetière. Mais laquelle ? Se faire un café... Il sait. Il lui faut de l'eau, de la poudre de café et l'objet noir. Il a les trois éléments devant lui. Mais comment les mettre en relation pour avoir un café chaud qu'il pourra boire? Pourtant il a su faire.
/../
Il s'assoit, fatigué soudain des efforts vains pour obtenir une simple tasse de café...
Il s'assoit, fatigué soudain de ce sentiment obscur de perdition.
Alors il regarde le paysage familier au-delà de la fenêtre. De grands arbres touffus, le toit d'une grosse maison à gauche, un morceau de ciel sans nuage. Un instant il détourne le regard sur le calendrier. Ah oui ! On est en Mai ! Il retourne au paysage et s'attarde à contempler les lents mouvements élégants des arbres agités par le vent. La fenêtre est fermée, aucun son ne parvient de cette douce agitation extérieure. Ainsi cette danse silencieuse, voluptueuse et coulée, se pare de vertus hypnotiques. Son regard s'est fixé comme happé par ces frondaisons verdoyantes. Combien de temps passe-t-il dans cet état de sidération tranquille ? Il ne le sait pas. Il ne peut le savoir. Cinq minutes, une heure, il n'a aucune prise sur l'écoulement du temps. Il est calme, apaisé. Rien en lui ne bouge, sauf les pupilles qui suivent patiemment les ondulations languides des feuillages.
(Passé)
Les arbres de la « Divotière » ! Leurs grands ramages changeants entouraient la maison familiale occupée dès les premiers beaux jours et jusqu'en Octobre, aux premiers froids de l'automne. Morceau de campagne aux abords de la ville, dernier bastion d'une paysannerie dont l'histoire s'achèverait avec la génération de son père. Durant les moissons de Juillet, la batteuse emplissait l'espace de chaleur, de bruit et de poussières dorées. Une intense activité autour de la bête de fer recomposait au début de chaque été la communauté des hommes et des femmes des fermes voisines. Lui, enfant parmi les enfants, courait dans les champs après quelque chien, se griffant les jambes dans les restes des épis fauchés. En sueur, essoufflé, il s'allongeait d'un coup au pied du grand tilleul dans l'herbe fraîche. Dans la maison, juste à côté, sa grand-mère lui préparait un grand bol de lait bien froid. Il attendait, s'enivrant du parfum sucré des fleurs de tilleul et regardait s'agiter les branches au-dessus de lui.
Quelques trouées de ciel, des variations infinies de verts, des ombres aux contours étranges...
Il explorait là tout un monde de formes, de couleurs dans lesquelles il se lovait en rêvant de son avenir."

 

ART EROTIQUE

L'EDITO DU MOIS 

edito Octobre 2019

 Les derniers mois de 2019 sont consacrés à la mise en œuvre de plusieurs projets et nouvelles rubriques. En effet dans un premier temps la refonte de notre portail d’informations tant sur le fond que sur la forme. Ensuite viendra le temps de l’écriture pour de nouvelles rubriques consacrées aux documentaires et longs métrages.

Puis le temps du livre. Chaque mois un auteur sera mis en lumière sur notre page d’accueil. Un livre, une lecture, une rencontre, un évènement sera annoncé en collaboration avec une librairie sur Paris. 

Nous vous en dirons plus très prochainement.

Lire la suite...

alternatif-art est un portail d'informations pour les artistes. Fondé en 2007 par Julie Perin et Christophe Cochart.

AGENDA

06
Déc
Galerie Laurent Godin

06
Déc
Concorde Art Galery

06
Déc
galerie LE 56
-
Nantes

06
Déc
Centre Culturel Coréen
-
Paris 75008