Installée depuis près de 3 ans au 25 de la rue Burdeau, à Lyon, Elizabeth Couturier est passionnée, active et montre ses artistes dans et hors les murs en participant à de nombreuses foires. La peinture se donne à voir chez Elisabeth Couturier médium de prédilection de la galerie avec depuis une belle ouverture sur le dessin.

En quelques mots ...

 


Julie Perin : Elizabeth peux-tu nous dire pourquoi tu as choisi le métier de galeriste ?
Elizabeth Couturier : Je n'ai pas le sentiment d'avoir choisi un métier... C'est venu comme une envie de faire enfin quelque chose en accord avec certaines aspirations que j'avais en moi depuis longtemps.
L'expérience du « métier » est venue après, petit à petit ...
Le fait d'être restée plus de 6 années dans une petite ville, Bourgoin Jallieu, m' a permis de faire mes armes et de me défaire d' idées fausses ou préconçues.

 

JP : Quelle est la ligne artistique de ta galerie ?
EC : Ma galerie a une ligne résolument figurative et depuis toujours.
Elle privilégie la peinture, peut-être plus que n'importe quel autre médium !
Même si elle présente des plasticiens, des photographes, et des sculpteurs.

JP : Comment travailles-tu avec les artistes que tu représentes ?
EP : Tous les galeristes le diront, Il faut diriger en souplesse. Il faut comprendre les artistes et aimer leur travail, il y a dans notre collaboration avec eux, quelque chose du domaine des « Affinités électives ». Même si c'est banal de le dire, le maître-mot est la confiance. Nous sommes des passeurs d'émotions, de vibrations, ni à l'artiste, ni même à l'amateur d'art, nous ne montrons le chemin, nous devons seulement permettre à chacun d'eux, de faire son propre chemin, d'aller à la rencontre d'une proposition, d'une façon de voir et de transcrire. Un de mes artistes, Mohamed Kahouadji me disait dernièrement avec conviction, que le rôle du galeriste était le plus difficile et le plus important, il le comparait à celui d'un réalisateur de film... Je crois bien qu'il a avancé là une juste comparaison !

JP : Quel sont tes projets à venir ?
EC : J'ai le grand projet de durer... Et de continuer à défendre les artistes au travers d'expositions à la galerie, dans les foires et parfois hors les murs, si j'en ai l'opportunité. 

JP : Tu m'as confié le jour de notre rencontre que tu t'interrogeais sur le concept de la galerie nomade, peux-tu nous en dire un peu plus ?
EC : A vrai dire je ne crois pas que ce soit une bonne interrogation. Le problème est celui de la mobilité, à coup sûr, dans un monde qui zappe facilement ... Mais le nomadisme ne rajoute rien, je ne le crois plus, il réduit les frais peut-être, et il oblige vraiment à se bouger, mais bouger à partir d'un pôle fixe peut donner d'autres avantages, en termes d'assurance, de crédibilité, de visibilité et de reconnaissance par exemple.

Galerie Elizabeth Couturier
25, rue Burdeau
F-69001 LYON
+ 33 (0) 427 78 82 32
Du mercredi au samedi: 14.30 > 19.00

 

LIVRES
VIDEOS