Marcus TomlisonMarcus Tomlison exposition Form
S'inspirant du travail de Man Ray, les photographies de Marcus Tomlinson utilisent le fragment pour mieux dévoiler le tout. Teintées d'érotisme et de poésie, ses oeuvres s'amusent à réinventer l'image du corps, à travers des détournements qui invitent le spectateur dans un monde étrange et sensuel.  

 

Les nouvelles photographies de Marcus Tomlinson, présentées dans le cadre de sa deuxième exposition personnelle à la galerie Patricia Dorfmann, renoncent au mimétisme photographique pour contourner leur objet, tourner autour sans le délimiter. Elles rappellent le photogramme du film de Man Ray Le retour à la raison (1923) où les ombres projetées sur le buste de Kiki bouleversent l’équilibre naturel des formes du corps pour en proposer un autre, insolite, qui déstabilise le regard, court-circuite son attente. Marcus Tomlinson privilégie le fragment, c’est-à-dire la métonymie, figure rhétorique par excellence de l’érotisme.

Photographe pour les magazines de mode anglais  tels The Face, Arena, Arena Homme Plus,Vogue, I-D, Marcus Tomlinson réalise des images pour des créateurs comme Koji Tatsuno ou Christian Lacroix. Avec le styliste Philippe Tracy, il conçoit les célèbres albums de la revue Visionnaire, qui le conduisent à travailler avec Hussein Chalayan.
Ses photographies ont été exposées notamment à la Tate Modern, au Barbican Center de Londres, au Bénaki Museum à Athènes, au Musée Galliera à Paris.

Du 24 février au 3 mars, durant la Semaine de la Mode à Paris, Marcus Tomlinson occupera les vitrines du Palais Royal au 3, rue de Valois dans une exposition qui complète celle proposée à la galerie Dorfmann.

Le vernissage se déroulera entre 18h et 21h.

Info:

Galerie Patricia Dorfmann
61, rue de la Verrerie
75004 Paris
T. 33 1 42 77 55 41
F. 33 1 42 77 72 74
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                                                                              
www.patriciadorfmann.com                                                                             

edito revue ka 01

Le bruissement de l’intime

Pour cette première édition de la revue K.A, c’est tout en finesse que nous convoquons l’intime et invoquons l’érotisme. C’est dans la préciosité du secret, du toucher / voir, du non-dit que nous tentons d’entendre et de percevoir le bruissement de l’intime.

Écoutez ! Il est là.

À mi mot il se révèle. Telle une réalité profonde de la conscience gardée secrète. Une caresse, un souffle, une peau.

Lire la suite de l'édito...

alternatif-art est un portail d'informations pour les artistes. Fondé en 2007 par Julie Perin et Christophe Cochart.