deepDeep
23 mai - 28 juin 2008
Nantes. Entre-deux

Carole Douillard couple performance et design graphique, mouvement et oralité, pour susciter chez le spectateur des souvenirs, pour évoquer la mémoire individuelle et collective.
Cette proposition programmatique de Carole Douillard s'offre en trois parties : conférence, exposition, performance documentaire. «Deep» conduit une revendication commune de l'artiste et d'Entre-deux : persister à agir dans ce qui est appelé communément « l'espace public ».

Notre attachement mutuel à ces formes fluides, immatérielles, ponctuelles, réside dans leur capacité de réaction. La présence du corps combinée à la possible immédiateté d'un acte confèrent à la performance une force inégalée par l'objet d'art en général.
En choisissant la performance, Carole Douillard marque son engagement personnel en tant qu'individu et artiste ; l'usage du corps comme moyen de confrontation lui permet d'acter ses résistances aux formes (spaciales, culturelles) imposées.

La performance comme forme d'oeuvre d'art public est rarement envisagée par les collectivités dans le cadre de commande publique par exemple. Pourtant l'utilisation du corps dans un rapport critique à l'espace (privé ou public, urbain ou rural, culturel et social et politique) est non seulement pertinent mais indispensable. Malgré l'évidence du corps comme vecteur universel, la performance est peu conviée dans ces cadres officiels ; elle est desservie par sa caractéristique ontologique : l'immatérialité. Sa particularité est également une faiblesse pour tout commanditaire, collectionneur attaché à l'objet, à la pérennité.

Carole Douillard déroule son oeuvre par juxtaposition d'épreuves de vie, de rencontres, d'espaces. Son corps et celui des autres concrétisent pour un temps donné les présences possibles entrel'homme ou la femme, les lieux (salle de concert, galerie, appartement) et ses spectateurs in situ.

A l'opposé d'une idée reçue assimilant la performance à des actions expressionnistes, Carole Douillard calme le jeu que peut lui imposer un lieu et son contexte, réussit à ralentir le mouvement jusqu'à l'immobilité. Cette tenue du corps engourdi dans une position précaire peut s'avérer, en plus de l'acte performatif, une proposition formelle avec un espace construit et architectural (Suspended, 2006). Lors d'une manifestation urbaine charriant des milliers de personnes, Carole Douillard essaie de s'endormir à même le sol d'une galerie parisienne. La vulnérabilité d'une personne couchée, couverte d'un seul manteau, trouble un temps l'ambiance insoucieuse et détachée du festival (A Sleep, 2005).

Historiquement la performance entretient des liens particuliers avec le design graphique ; sa visibilité à la fois spectaculaire et éphémère pousse l'artiste à penser la forme de l'invitation à l'adresse du public (tracts, affiches). La typographie même sera doublement pensée par des artistes performers car elle est à la fois informative et support de parole publique (Hugo Ball, Karawane, 1916).
Plusieurs performances antérieures de Carole Douillard se sont traduites par un geste graphique : un mot associé à une typographie. En 2006, elle trace un Wall-writing, en squattant la cimaise d'une exposition en cours de démontage ; elle y peint le mot «Racaille» en police «Putain». Dans la vitrine de la galerie Miss China à Paris, un «Salope» manuscrit s'adresse aux passants.
En réponse à l'invitation d'Entre-deux, Carole Douillard convie le graphiste Benjamin Dupoué à se joindre à elle pour réfléchir à certains aspects du projet : invitation, mode d'inscription du mot sur un mur de la Base d'appui.

La performance documentaire que Carole Douillard amorcera dans le lieu d'Entre-deux engagera le mot, la parole, comme restitution de performances antérieures. Ici, l'oralité du mot sera pensée comme forme de document, d'objet d'une performance. Ce vide apparent laissé entre le moment de l'acte performatif et son témoignage génère une qualité propre basée sur le souvenir qui n'est pas sans effet sur le spectateur mais aussi sur l'artiste. C'est cette mémoire qui sera racontée lors de la performance documentaire. À l'éternelle question de ce qui reste après une performance associée à sa valeur marchande, l'idée de la performance documentaire que Carole Douillard propose est une alternative doublement intéressante aux objets convenus : photographie, vidéo, dessin préparatoire… Elle offre une restitution associant forme artistique et document.

Infos:

Entre-deux
La Base d'appui
5 bis, avenue de l'Hôtel-Dieu
44000 Nantes
T. 33 2 40 71 81 41
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.entre-deux.org



ART EROTIQUE
LIVRES
VIDEOS
DANS LA PRESSE & TV

alternatif-art est un portail d'informations pour les artistes. Fondé en 2007 par Julie Perin et Christophe Cochart.

AGENDA

08
Aoû
Galerie du Faouëdic
-
56100 Lorient

08
Aoû
Château du Rivau
-
Lémeré

08
Aoû
Ancienne école Jean-Pradier, 1 rue du Paradis, 43100 Brioude
-
Brioude

 

start application