Exposition Pause à l'espace MICA La galerie Espace Mica présente "Pause", exposition collective, du 17 mai au 19 juillet 2008.

L’exposition Pause! est une réflexion globale en résonance avec la Biennale de Rennes placée sous le signe de la relation entre l’art et l’entreprise. Dans ce contexte, Michaël Chéneau, a demandé à Jonathan Loppin, Devy Maka, Marielle Mathieu et Dominique Mathieu d’intervenir à travers leurs démarches artistiques respectives.

Devy Maka s’approprie l’architecture et le culte chrétien, les codes de couleurs Védiques de l’inde et l’un des plus anciens  symboles de l’humanité que l’on retrouve sous plusieurs formes dans la majorité des civilisations du monde pour reconsidérer les éléments naturels, son être intérieur et leurs bienfaits. L’individuation n’a d’autre but que de libérer le soi, d’une part de la fausse enveloppe de la personne (identification de la personne avec son rôle dans la société) et d’autre part de la force suggestive des images inconscientes. Pour Marielle Mathieu le thème de la "pause" soulève la question de l'opportunité (le moment de la pause) et de la qualité (la nature et les conditions de la pause), mais aussi celle de l'alternance (relâche-contraction), de l'équilibre de forces a priori antagonistes, ou encore d'une action à la fois performative et récréative. Des textes de Foucault sur la maîtrise des pulsions, d'Aristote sur la tempérance et d'autres sur les arts martiaux ressourcent la production de Marielle Mathieu dans une réflexion sur le corps et l'esprit.

Quand à Jonathan Loppin 4h33 est un instant suspendu. Tiré des "4 minutes 33" de Cage (une pièce qui a réellement suspendu le temps) Un robinet ouvert implique une action intentionnelle. Plus la puissance du jet est forte, plus l'intention qui l'a ouvert l'était. Nous sommes donc face à une perte en continue qui été voulue. Le visiteur se retrouve face à lui même. L’instant est d'autant plus grand ici que le visiteur peut ressentir sa capacité à stopper l'hémorragie sans être réellement dans la position de pouvoir le faire. Une pièce comme un rituel, une sorte de sacrifice (post moderne). L’œuvre devient un totem et l'eau une offrande.

Enfin Dominique Mathieu investit la galerie avec une installation "Seconde nature" 
Un espace qui s'appréhende par le bas. Une délimitation au sol qui sert de socle, qui étouffe le bruit des pas, où l'on s'assoit et où l'on ressent le temps qui passe.
Un paysage en somme à parcourir librement, debout, assis, couché. Il y a un lit pour cela, un miroir éclatant, une jardinière sans OGM démesurément longue, six autoportraits de l'auteur qui rêve d'un monde meilleur, et des sacs à café vides pour lire, boire, dormir, paresser… Un espace ponctué de messages, d'ouvertures, de portes dérobées à prendre ou à laisser. Des meubles qui n'en sont plus vraiment, du moins de ceux qui s'apparentent au design, voir qui le rejette.Un endroit où se perdre pour peut être mieux se retrouver.

Plus d'infos : http://www.espace-mica.com/

VIDEOS
DANS LA PRESSE & TV
ART EROTIQUE
LIVRES
TWITTER LIVE

alternatif-art est un portail d'informations pour les artistes. Fondé en 2007 par Julie Perin et Christophe Cochart.

AGENDA

09
Mar
Irène Laub Gallery
-
Bruxelles

10
Mar
Galerie Christian Berst

10
Mar
Galerie Marguerite Milin

 

salon de la mort 2

 

ils ont dit oui exposition