Anne Brigman, The Bubble, 1906, 17.8×22.9cm

Un article du New Yorker qui circule dans certains milieux m’amène à réagir et à écrire sur la photographe américaine Anne Brigman (1869-1950), dont je connais un peu le travail. En effet, les éxégètes de cet article mettent l’accent sur son invisibilité, sa domination par le patriarcat, son déni, sa minimisation récurrente : oubliée et ostracisée parce que femme. C’est un discours déjà entendu sur Frida Khalo, Camille Claudel, Unica Zürn et bien d’autres, sans revenir au cas Berthe Morisot.

Lire la suite sur lemonde.fr/blog/lunettesrouges

LIVRES

alternatif-art est un portail d'informations pour les artistes. Fondé en 2007 par Julie Perin et Christophe Cochart.

AGENDA

21
Mai
Jardins Botaniques du Grand Nancy et de l'Université de Lorraine

01
Juil
En cours
-
Meschers sur Gironde

 le temps du vegetal exposition