Giovanni Joppolo arte poveraL'objet de cet ouvrage est de saisir l'Arte Povera dans la fraîcheur de sa proposition initiale. Le programme fondateur de ce mouvement, né à la fin des années 1960, fut de produire une table rase. Il s'agissait de placer les disciplines plastiques dans une nouvelle situation de rupture fondatrice, comparable aux ruptures produites par les avant-gardes européennes du début du siècle. Et cela dans un lieu vierge donnant aux artistes la possibilité d'énoncer de nouveaux principes de création où l'éphémère avait une part prépondérante.

Acheter ce livre sur :

Editions harmattan 

logo amazon

Le Pont Neuf de ChristoPour retrouver l’effet d’étrangeté que produisit l’emballage du Pont-Neuf, il faut remonter dans le temps, quand Christo était encore peu connu du grand public.

En 1985, le sens d’une entreprise aussi inédite, collective et éphémère, était loin d’aller de soi, en tout cas pour les non-initiés : avait-on encore affaire à un ouvrage d’art – le pont – ou bien à une œuvre d’art ? Comment se faire une opinion ? Et fallait-il même prendre tout cela au sérieux, qui défiait autant le sens commun que la sociologie ?

L’enquête menée à l’époque par Nathalie Heinich permet de s’immerger dans le Paris du premier « effet Christo ». Truffée d’anecdotes savoureuses et de documents originaux, elle offre une introduction remarquablement vivante à la question des frontières de l’art. (Source Editions Thierry Marchaisse

Une critique du livre d'Etienne Dumont est disponible sur le site bilan.ch

Et pour acheter ce livre (en soutenant l'Association Alternatif-Art) :

logo amazon

logo fnac

Livre :  Pourquoi la peinture meurt-elle ?Composter peinture moderne et photosynthèse, molécules, robots et microbes : tel pourrait être le nouveau visage d’un art qui, à l’ère de l’image éclatée et alors que l’histoire des modernes est révolue, s’inventerait des mondes pour raconter la tradition des images.
Sorte de spéculation fictionnelle autour de la représentation, du pictural et de la peinture aujourd’hui, ce livre numérique lance une série d’hypothèses face à la question « Pourquoi la peinture meurt-elle ? ». Tout en empruntant à des formes aussi variées que l’écriture, le script, le dessin numérique, le live cinema, la captation vidéo, le sketch, la performance drolatique, le stand-up painting, le tableau vivant, ou encore l’expérimentation télévisuelle, cet ouvrage présente une nouvelle scène de jeunes peintres expérimentaux.
Tentant d’opérer ce que Kandinsky appelait la « synthèse des arts », Pourquoi la peinture meurt-elle ? est la partition orchestrée par Alain Doret et David Legrand lors de la journée d’étude éponyme organisée à l’Ensa Limoges le 5 février 2019 sur un plateau d’art vivant.

Livre interactif au format epub 3
140 pages
5 enregistrements sonores et musiques originales
9 vidéos
60 images
Coédition Ensa Limoges, Naima
isbn 978-2-37440-098-3

Ce livre est à découvrir sur le site naimaunlimited.com

mille minutes dessin

Expérience à vivre seul ou à plusieurs, ce livre est une invitation au laisser aller dans la création, la performance, le geste, le plaisir, le hasard.
Ce livre est un choix : donner ou prendre du temps à autre chose.

Mille minutes de dessin représente 200 séances de dessin. Durant plus de seize heures, vous serez amenés à dessiner un objet, un autoportrait, un paysage mais également des choses qui ne se voient pas, et ce, de différentes façons.
Programme de dessin original (sans dessin ni modèle), Mille minutes de dessin n’est pas un livre pour apprendre à dessiner de façon académique dans le souci de bien faire, du respect des proportions, de la perspective, du réalisme mais une performance dans la durée, une épreuve.

Mille minutes de dessin est constitué d’une somme de moments hic et nunc : un concentré d’instants d’où surgiront des idées, des formes... quelque chose, à travers l’évolution du geste et du regard dans le temps.

Docteur en esthétique et enseignante, Aurélie Bousquet s’intéresse à diverses formes d’art et de pratiques culturelles. Elle écoute et regarde les œuvres mais aussi les artistes, ainsi que ceux qui les apprécient. En tant qu’auteur, elle aime jouer avec les normes et les genres.

Livre disponible sur Amazonlogo amazon

art winners 2020Les concours et récompenses artistiques font désormais partie des instances de légitimation de l'art contemporain, les plus objectives et appréciées. Environ 5 000 concours de qualité se déroulent chaque année, dans le monde entier. Leurs résultats s'inscrivent en miroir des classements purement marchands, confirmant ou relativisant les cotes et les évaluations des artistes.

Comment et pourquoi y participer ? Art winners apporte la réponse en donnant une sélection raisonnée des 120 prestigieux et plus dotés des concours et prix artistiques mondiaux, avec les conditions de participation, les dotations et la liste de leurs lauréats présents et passés. Cet ouvrage hors du commun recense plus d'un millier d'artistes qui font ou feront l'art contemporain de demain.
Fruit d'une méthodologie rigoureuse élaborée au sein de l'Arte fideis institute, il offre :
- aux artistes des informations indispensables pour connaître les plus éminentes voies de succès du monde de l'art et accéder à la renommée.
- aux amateurs, collectionneurs et professionnels de l'art un outil pour apprécier et anticiper les meilleures tendances de l'art contemporain.

Auteur

Dr Eric d' Espiguers est auteur et professeur, après avoir été chercheur en sciences financières, directeur d'un centre d'évaluation économique, puis conseil en stratégie patrimoniale spécialisé dans l'investissement en art. Il est notamment l'auteur de Art et investissement et Prix et valeur de l'art parus aux éditions Ars vivens.

logo amazon

 

art contemporain tv

Pourquoi parle-t-on peu d’art contemporain à la télévision ? Comment les représentations télévisées de l’art contemporain sont-elles symptomatiques des différentes visions de la culture qui s’opposent et cohabitent dans nos sociétés ?

Fondé sur l’analyse des émissions consacrées à l’art contemporain dans le champ des arts plastiques en France depuis 1959, époque de son émergence et de la création d’un ministère des Affaires culturelles, cet ouvrage cherche à montrer comment la télévision peut être une source pour penser les images et les discours sur l’art et en particulier l’art contemporain de manière transdisciplinaire.

La télévision est alors un lieu pour interroger ce qui relie arts et médias, cultures et représentations, et nous permet de mieux comprendre les négociations permanentes entre logiques de création et logiques industrielles qui sont à l’œuvre dans la culture.

Livre disponible sur le site de la FNAC : logo fnac Et sur Amazonlogo amazon

Un Prix ça n'a pas de Prix !Ce guide 2020 fait un tour d’horizon des récompenses d’art contemporain. Leur nombre a explosé ces dernières années. « Un prix ça n’a pas de prix ! » référence les prix importants, nationaux et internationaux, du monde de l’art contemporain.Une récompense dans la carrière d’un artiste est une étape importante, un encouragement pour les plus jeunes et un booster de carrière pour les plus confirmés !Chaque prix a un impact différent, outre une visibilité importante, il peut favoriser la production de projets, par une aide financière et/ou un accompagnement des lauréats.Les prix se spécialisent, de nouvelles thématiques et de nouvelles orientations se profilent ; l’environnement, l’art, les nouvelles technologies, la vidéo, le film d’artiste, les femmes...

À l’ère du digital, plusieurs prix récompensent désormais les artistes en ligne. Instagram permet à de jeunes artistes une visibilité immédiate et sert de tremplin à une très jeune carrière. Le Guide des récompenses de l’art livre sur ce sujet les réflexions des plus grands spécialistes à travers différents entretiens avec les réalisateurs et artistes vidéastes Joana Hadjithomas et Khalil Joreige , la directrice de la Fondation Ricard, Colette Barbier, le directeur du Salon Montrouge, Ami Barak le réalisateur et Artiste contemporain Clément Cogitore , le directeur de la fondation Carmignac Charles Carmignac, le commissaire et critique d’art Gael Charbau, , le directeur du festival « vidéoformes » Gabriel Soucheyre, la journaliste Alexia Guggémos, le directeur du festival du film d’Artiste « AVIFF CANNES Christian Pouligo, et le sculpteur Ferdinand Koukou Makouvia.Visant à offrir au lecteur l’essentiel des récompenses du monde de l'art contemporain en France et à l'étranger, ce guide est incontournable pour tous les artistes, professionnels et amateurs.

logo amazon

logo fnac

qu est ce que l art contemporain

L'art contemporain comme question philosophique : un essai sur les relations entre art et politique et sur la manière dont la prétendue radicalité de l'art contemporain apparaît comme liée voire assujettie à l'idéologie libérale actuelle, à l'encontre de la possibilité de tout changement social effectif.

Il est difficile de concevoir un art qui soit aussi étroitement lié à son présent que ne l'est l'art contemporain. En effet, l'art contemporain est issu d'une rupture inouïe avec les pratiques artistiques du passé. Il semble prendre son point de départ dans une profonde amnésie par rapport à ce qui le précède. Les distinctions esthétiques traditionnelles, entre forme et contenu, autonomie et hétéronomie, ou oeuvre et critique, ne sont plus pertinentes quand il s'agit de cet art.
Mais qu'est-ce alors que l'art contemporain ? Cette question a pu être posée par l'historien, le théoricien, voire le sociologue de l'art. Mais elle n'a pas encore été soulevée comme question philosophique – comme question qui cherche à établir l'essence de l'art contemporain. La réponse donnée, dans ce livre, à ladite question est double. D'une part, elle est positive: dans son essence, l'art contemporain est la fiction d'un pur faire. D'autre part, elle est négative : l'art contemporain est le site où se révèle comme nulle part ailleurs l'idéologie politique du capitalisme néolibéral.

Livre disponible sur le site de la FNAC : logo fnac Et sur Amazonlogo amazon

Revue KA

KOJAK, Bureau de création lance ses deux revues. 

La première, réalisée en partenariat avec alternatif-art.com, est une revue d’art contemporain ayant pour thème pour ce premier numéro « le bruissement de l’intime », la seconde, littéraire, s’intéresse au « Lyon en mutation ». Elles sont le fruit de ces deux passions qui animent notre bureau de création : l’art et l’édition. Car oui, nous avons à cœur de promouvoir, au sein de notre quotidien de professionnels de la création graphique, le travail des artistes. Ainsi, au travers de ces deux réalisations, nous sommes fiers de pouvoir mettre en valeur la sensibilité artistique de plus de vingt contributeurs : Photographes, plasticiens, auteurs...

— Format : 300 x 470 mm (40 pages) & 160 x 230 mm (36 pages)
— Prix : 30 € & 5 €
— Lancement : le jeudi 23 janvier à 19 h au 4, rue Jacques Stella – 69002 Lyon

Avec la participation de :
Gisèle Bonin, Camille Brasselet, Patrick Gomme, Laurence Guenoun, Sylvie Kaptur Gintz, Cendres Lavy, Romain Lena, Martial Lorcet, Bertrand Robert, Mai Tabakian, Kenny Ozier-Lafontaine, Thierry Renard, Fabienne Swiatly, Abed Manseur, Olivier Jouvray, Paola Pigani, Charles Juliet, Roger-Yves Roche, Samantha Barendson, Nö R Ka, de l’équipe Kojak : Olivier Fischer, Elliott Aubin, Marion Martin, Lucie Foissotte, Adeline Eon et du collectif alternatif-art.com : Julie Perin & Christophe Cochart.

Le site internet: ka-larevue.com 
Contact mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Facebook : https://bit.ly/36Zx3eP
Instagram : @revue_ka

 

sophie calle double jeux

Dans le livre Léviathan, Paul Auster remercie Sophie Calle de l’avoir autorisé à mêler la réalité à la fiction. Il s’est en effet servi de certains épisodes de sa vie pour créer, entre les pages 84 et 93 de son récit, un personnage de fiction prénommé Maria, qui ensuite quitte l’artiste pour suivre sa propre histoire.

Séduite par ce double, Sophie Calle décide de jouer avec le roman de Paul Auster, et de mêler, à son tour et à sa façon, réalité et fiction.

Dans Léviathan, Maria se soumet aux mêmes rituels que l’artiste. Mais Paul Auster a glissé dans le portrait de son personnage des règles du jeu de son invention. Afin de se rapprocher de Maria, Sophie Calle a décidé d’obéir au livre. L’auteur impose à sa créature un régime chromatique composé d’aliments d’une seule couleur par jour : l’artiste a suivi le même régime. Il lui fait vivre des journées entières basées sur certaines lettres de l’alphabet : Sophie Calle a fait comme elle.

Livre disponible sur le site de la FNAC : logo fnac

ART EROTIQUE

alternatif-art est un portail d'informations pour les artistes. Fondé en 2007 par Julie Perin et Christophe Cochart.

AGENDA

05
Juil
Galerie du Faouëdic
-
56100 Lorient

06
Juil
Château du Rivau
-
Lémeré

08
Juil
Alba la Romaine
-
alba la romaine