Exposition : Michele Spanghero, Paris

Catégorie
Expositions
Date
jeudi 5 avril 2018 00:00
Lieu
Galerie Alberta Pane - 47 Rue de Montmorency
75003 Paris, France

La Galerie Alberta Pane est heureuse de présenter Blank, la première exposition personnelle de l'artiste italien Michele Spanghero, dans son espace parisien.
Michele Spanghero artiste pluridisciplinaire, est diplômé en lettres modernes avec une spécialisation en dramaturgie, musicien, il pratique la musique électronique et expérimentale. Dans sa démarche artistique ses médiums de prédilection sont l’installation sonore liée à des principes d’acoustique, la sculpture et la photographie. Connu pour ses sculptures émettant du son, fruit des enregistrements sonores d’espaces vides, l’artiste est souvent associé à la discipline du Sound Art. 

L’exposition parisienne Blank/Vide, vise à mettre en exergue le fort lien conceptuel et sémantique que l’on retrouve dans sa pratique, entre le son, l’espace et le vide, se concrétisant dans ses sculptures sonores, et celui de l’espace/blanc/architectural d’où il extrapole des formes minimalistes presque idéales lui permettant de créer des images qui évoquent le dessin et la peinture abstraite.

L’approche méthodologique est toujours la même : il procède par soustraction, dans le sens mathématique du terme, en extrapolant une forme en la transformant pour ce qui concerne la série des photographie présentées, ou rendant audible l’inaudibles comme dans l’installation « Vol. ». 

Cette dernière est une installation sonore qui explore les caractéristiques architecturales de l’espace de la galerie à travers l’acoustique. Une série de microphones modifiés pour l’émission des sons entrent en relation avec un haut-parleur dodécaèdre émettant uniformément le son dans toutes les directions, afin de créer un système capable de diffuser les fréquences de résonance dans l’espace, enregistrées selon la méthode développée par Alvin Lucier, un des principal compositeur du minimalisme américain. Il s ‘agît donc à partir d’ondes sonores initialement imperceptibles, d’écouter poétiquement la voix de la galerie.
À cette installation est associé un corpus d’oeuvres issues d’un projet initié en 2010, sous le nom de Studies on the Density of White et toujours en cours. À partir de nombreuses photographies, de différents espaces d’exposition dans le monde et dans l’espace même de la galerie parisienne, l’artiste joue sur les contrastes et variations lumineuses des détails architecturaux afin de transposer des éléments de l’architecture moderniste du white cube vers l’abstraction, modifiant ainsi leur signification et nous faisant découvrir des images, complètement extrapolées dans leur contexte, chargées de vide mais paradoxalement très denses. Ces oeuvres sont disposées sur les murs de la galerie avec une certaine rythmique, presque syntaxique ainsi que selon des associations, traduisant des similitudes curieuses entre les différents lieux d’exposition dont elles sont issues.


Les oeuvres de Michele Spanghero, installation sonore/sculpture ou photographies nous dévoilent des images et des sons préexistants en nous renvoyant au concept de Gilles Deleuze sur l’image, l’oeil de l’artiste et sa poétique agissent, alors, comme un écran deleuzien translucide.

 
 

Toutes les Dates

  • Du samedi 24 mars 2018 00:00 au samedi 19 mai 2018 00:00
    mardi, mercredi, jeudi, vendredi & samedi