Dans la presse : Avec les NFT, les prémices d’un nouveau mécénat culturel – GOMET

Les « non fongible taken » (NFT) ou les jetons non fongibles (JNF) en français connaissent leur avènement en 2021. Encore ignorés du grand public ces derniers mois, ces jetons inscrits sur la blockchain – un grand registre décentralisé – garantissent un contrat de propriété virtuel, unique et infalsifiable au détenteur d’un objet numérique. Utilisés dans l’art sous forme d’œuvres digitales, les NFT intéressent les collectionneurs, sans échapper à la spéculation financière du marché de l’art et aux fluctuations des crypto-monnaies. Le rapport d’Art Basel et d’UBS a mis en avant le montant des ventes de NFT d’oeuvres d’art ayant atteint les 2,6 milliards de dollars en 2021, alors qu’elles ne franchissaient pas la barre des millions un an plus tôt. Aujourd’hui, cette technologie constitue bel et bien un nouveau modèle économique pour les artistes et les institutions culturelles, malgré un cadre légal encore flou.

La suite de l’article de Margot Geay sur le site GOMET