Art contemporain: la pandémie a-t-elle rebattu les cartes? RFI

La ville de New York reste incontestablement le centre du monde artistique. Mais, l’Europe n’est pas en reste. L’Allemagne tout d’abord avec un marché de l’art animé. L’Italie également ou encore le Royaume-Uni, devant la France qui ne parvient pas à retrouver son prestige du milieu du XXè siècle. La scène artistique mondiale connaît depuis plusieurs années une certaine atomisation avec la montée en puissance de nouveaux acteurs tels que la Chine, la Russie, l’Inde ou les États du Golfe.

Ces pays devenus de nouveaux eldorados économiques et financiers engendrent écoles d’art et nouveaux artistes. Le Louvre à Abu Dhabi, Art Basel à Miami, les tulipes de l’Américain Jeff Koons à Paris sont autant de manifestations de l’art contemporain comme outil d’influence. Marqueur de puissance, l’art plus que jamais mesure le degré d’émancipation d’un pays, son pouvoir d’attraction et sa place dans le monde. Que nous dit l’édition 2022 d’Art Basel ?

A écouter sur le site de RFI