OnlyFans comme galerie d’arts virtuels – Montréal Campus

D’artistes visuel(le)s à musicien(ne)s, plusieurs se tournent vers OnlyFans pour vendre et promouvoir leurs œuvres. Le Montréal Campus plonge au cœur de ce réseau social popularisé par son contenu à caractère sexuel pour comprendre ce qu’il a à offrir au milieu des arts.

Depuis sa création en 2016, OnlyFans permet à divers artistes de publier du contenu exclusif. L’auditoire débourse ensuite le montant d’argent demandé par son créateur ou sa créatrice pour y avoir accès. Si les travailleurs et les travailleuses du sexe se sont approprié(e)s ce réseau social, il se destine initialement à promouvoir du contenu de tout genre. La simplicité du site web, la commission demandée de seulement 20 % et le faible niveau de censure expliquent en partie cet engouement.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.