Couverture du rapport Artprice sur le Marché de l'Art Contemporain 2015L'art contemporain s'est imposé comme la véritable locomotive du Marché de l'Art, place que tenait historiquement l'art moderne! Si bien que les chiffres du Marché de l'Art contemporain confirment les tendances générales dévoilées et expliquées par Artprice dans son dernier rapport semestriel, paru en août 2015.

Né en Saxe en 1938, à la veille de la deuxième Guerre Mondiale, Georg Baselitz est l'un des plus grand artiste contemporain allemand. Le village de Saxe où il nait, Deutschbaselitz, inspire à Hans Georg Kern son pseudonyme. D'abord peintre et graveur avant d'imposer ses sculptures radicales, il appartient à une génération d'artistes comme Markus Lüpertz, Jörg Immendorf ou Anselm Kiefer, qui ont rejeté les normes esthétiques des avant-gardes des années 60.

La conférence a réuni Cyrille COHEN, vice-président de Sotheby's France, Jean-Marie SCHMITT, fondateur de l'Institut d'études supérieures des arts, auteur de l'ouvrage « Le marché de l'art », et Bernard ZÜRCHER, ancien vice-président du CIPAC, fédération des professionnels de l'art contemporain

Le débat a été animé par Guy BOYER, directeur de la rédaction de Connaissance des arts.


MDF - Quelle place pour la France dans le... par DILA

 

Les derniers résultats des importantes ventes aux enchères d'art d'Afrique, d'Océanie et d'Amérique du Nord de ce mois de juin à Paris montrent des prix maintenus à de très hauts niveaux pour des pièces exceptionnelles, le plus souvent accompagnées d'un pedigree montrant un passage dans des collections prestigieuses (références qui ne suffisent pas toujours), voire en forte progression pour certains styles d'Afrique, et des taux d'invendus non négligeables.

Chez Sotheby's, le 18 juin, 4,35 millions d'euros engagés pour acquérir une exceptionnelle statue Fang Mabea (Cameroun) ont marqué un record mondial pour une statue Fang vendue aux enchères.

Avec une estimation de 2,5/3,5 millions d'euros pour une œuvre aussi célèbre, ce prix extrêmement élevé pour une œuvre d'art africain vendue aux enchères était un peu attendu.

Considérée comme un chef-d'œuvre absolu, cette statue a successivement résidée chez Félix Fénéon (1861-1944) et Jacques Kerchache (1942-2001).

Son image a notamment été diffusée à travers la couverture de L'Art Africain (Kerchache, Paudrat, Stéphan, éditions Mazenod, 1988), ouvrage de référence dans ce domaine.

La suite sur artwithoutskin.com...

Nouvelles pousses et déjà stars du marché de l'art, voici une sélection des cinq artistes de moins de 30 ans les plus performants aux enchères depuis janvier 2013. Artprice vous propose un tour du monde de ces nouvelles recrues en plusieurs chapitres, à commencer avec les cinq signatures les plus prisées en Europe aujourd'hui.

La suite sur ArtMarketInsight...

Les spécialistes sont de plus en plus nombreux à penser que l'envolée spectaculaire des prix des œuvres d'art est en partie alimentée par le recyclage d'argent sale. Pour les professionnels, il n'est pas toujours simple de repérer les pratiques douteuses, favorisées par l'opacité du milieu et l'anonymat des enchères.

Le quotidien « USA Today » a posé la question qui fâche en novembre dernier, juste après les vertigineuses ventes d'automne sur le marché de l'art new-yorkais : « L'art est-il devenu une entreprise criminelle ? » En tout cas, « personne n'est aujourd'hui capable de donner une explication pertinente sur cette création de valeur astronomique... », constatait-il alors, relayant une hypothèse de plus en plus souvent formulée face à la flambée délirante du prix des œuvres d'art. Certes, les grandes fortunes se sont multipliées sur la planète, et l'art est devenu un signe d'appartenance à ce cercle fermé. Mais cela suffit-il à justifier de telles envolées ? La fiscaliste Virginie Heem et l'expert David G. Hotte ont leur petite idée sur la question : « Le commerce des œuvres d'art est l'un des moins contrôlables qui soit. L'identification des objets est particulièrement délicate ; la valeur d'un objet est souvent subjective, donc difficile à déterminer. Les sommes en jeu sont considérables. Les opérations de blanchiment et de fraudes fiscales sont courantes et peuvent avoir pour conséquence une hausse soudaine et parfois inexpliquée des prix du marché », analysent-ils dans leur ouvrage « La Lutte contre le blanchiment de capitaux ».

Lire la suite sur lesechos.fr...

Alors que des œuvres d'Andy Warhol, Gerhard Richter et Jeff Koons viennent d'être adjugées une fortune chez Sotheby's à New York, Danièle Granet et Catherine Lamour s'interrogent sur l'évolution du marché du marché de l'art contemporain.

Le marché de l'art flambe au delà de tous les pronostics, même les plus optimistes. Alors que même les professionnels attendent une relative stabilisation du marché, les grandes ventes de mai à New York, ont crevé le plafond: 1,4 milliard de dollars en une semaine d'enchères (contre 1 milliard l'an dernier).

Lire la suite sur lefigaro.fr...

Le deuxième rapport de l'assureur Hiscox sur les ventes en ligne d'œuvres d'art met en évidence une plus grande confiance des acheteurs. Il évalue le potentiel du marché à 3,8 milliard de dollars en 2018.

Par Judith Benhamou-Huet.

Art Brussels ouvrira jeudi prochain. La foire d'art contemporain a pris de la crédibilité avec les années et l'accroissement de l'exil fiscal français.