Exquises, duo gourmand s'il en est, mérite bien son nom.

La compagnie Lanabel fait dialoguer les saveurs de la cuisine avec les qualités de la danse.

Dans cette pièce qui met les papilles en joie, le spectateur est convié à un banquet chorégraphique où le goût et le mouvement sont à l'unisson, dans une ambiance de salle de restaurant et de sons de cuisine.

Autour d'une table-scène, les danseuses au centre, les convives autour, Exquises décline le dîner en autant de phrases chorégraphiques qui réveillent nos sens. Vives, gracieuses et précises, les deux danseuses servent et desservent mets et vins qu'elles font savourer aux convives spectateurs.

 


Dans Joseph, un homme sur scène, seul, se tient dos au public, à la recherche de sa propre image dans tout ce que son regard embrasse.

L'artiste a pris le nom de celui qui a accepté de devenir le père de l'homme qui cache en lui le Divin : nous ne pouvons pas savoir qui est Joseph ni où il est. Nous ne savons pas si c'est l'homme sur scène ou celui dont les yeux peu familiers parviennent, par chance, à faire partie du système de représentation.

Lauréats du prix Collide@CERN 2012, le chorégraphe Gilles Jobin et l'artiste visuel Julius von Bismarck ont profité de leurs résidences dans ce laboratoire européen pour faire connaissance avec les particules élémentaires, notamment le fameux boson de Higgs. Le spectacle qui en découle tente de construire un langage commun entre la physique des particules et la danse contemporaine, ce qui n'est pas une mince affaire. Ils devraient être aidés en cela par la musique de Carla Scaletti qui diffusera d'étranges particules sonores.

Pour sa sixième création, Anne Nguyen, lauréate du Prix Nouveau Talent Chorégraphie SACD 2013, a créé un jeu où les gestuelles hiphop sont déstructurées en leur imposant des contraintes géométriques qui leur ouvrent de nouveaux espaces d'écriture. La chorégraphe innove en proposant un spectacle atypique, grâce à son parcours scientifique. 

Les deux breakeuses Valentine Nagata-Ramos et Anne Nguyen partagent la scène avec deux spécialistes du popping (spécialité de danse hip-hop basée sur les contractions et isolations musculaires), Magali Duclos et Linda Hayford. 

 

Dans un contexte de crise et d'austérité, inciter au plaisir physique pour son pouvoir épanouissant et fédérateur est fondamental. Au progrès qui annihile nos sens et crée le goût des plaisirs technologiques et virtuels, à la religion qui nous enferme dans une logique de contraintes et d'interdits, à la société de consommation qui nous domine, opposer la possibilité d'éveil et de liberté qu'offre le corps est un moyen de résistance.

 

Crédit Photo : Christian GanetChorégraphe atypique, créant dans une veine lyrique et expressionniste, Maryse Delente, ancienne danseuse du Ballet de Lyon et directrice des Ballets du Nord, aime à sublimer la figure flamboyante de la femme. C’est un ouvrage du XVIIe siècle, Les Lettres de la religieuse portugaise, qui lui inspira Mariana.

 

La Mission culturelle du Luxembourg s’associe au Centre de création chorégraphique du Luxembourg et vous propose de découvrir des expériences nouvelles autour de la danse contemporaine.

Découvertes singulières, de propos dansés – ou pas – qui tentent de (re)questionner ou de repenser l’art chorégraphique. Venez à la rencontre des artistes et chorégraphes lors d’un parcours jalonné de performances et d’installations de la cave au 1er étage du Centre culturel de Serbie.

Démonstrations dansées, vidéos et éléments historiques se croisent pour aborder de façon personnelle, ludique et empirique les grands courants qui traversent et nourrissent la danse contemporaine.

Depuis sa naissance (et même avant !), Foofwa d’Imobilité nourrit son corps et son esprit des multiples vitamines de la danse. Avec Histoires Condansées, il propose une visite guidée dans les cuisines de la danse du XXe siècle, en mettant ses connaissances physiques, théoriques, pratiques, techniques et poétiques à la disposition du public.